Catégories
Actualités rurales

Un robot avec des pinces peut détecter et éliminer les mauvaises herbes sans nuire aux cultures

Par Donna Lu

Image par défaut du nouveau scientifique

Nindamani, un prototype de robot de suppression des mauvaises herbes qui peut distinguer les mauvaises herbes des cultures de chou-fleur

AutoRoboCulture

L'intelligence artificielle descend dans les mauvaises herbes. Un robot alimenté par l'IA qui peut distinguer les mauvaises herbes des cultures et les éliminer pourrait éventuellement être utilisé comme alternative aux insecticides chimiques.

Kevin Patel et Nihar Chaniyara de la start-up technologique AutoRoboCulture à Gandhinagar, en Inde, ont créé un prototype de l'appareil, appelé Nindamani, spécifiquement pour les cultures de chou-fleur.

Le robot est alimenté par un algorithme de reconnaissance d'image préexistant. Le duo a formé l'IA en utilisant plus de six cents images de choux-fleurs, dans lesquelles les cultures et les mauvaises herbes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *