Catégories
Actualités rurales

Bayer versera plus de 10 milliards de dollars pour régler les cas de cancer Roundup

Bayer annoncé aujourd'hui un règlement pour couvrir des dizaines de milliers de cas individuels accusant le produit de la société, Roundup, d'avoir causé le cancer.

La société paiera entre 8,8 et 9,6 milliards de dollars pour régler les poursuites existantes, avec 1,25 milliard de dollars réservés pour les règlements et les enquêtes futurs.

Bayer a acquis Monsanto en 2018, et avec la société, une énorme controverse. Le Roundup de Monsanto est le pesticide le plus populaire du pays, vendu aux agriculteurs à grande échelle et aux jardiniers amateurs. Les accusations selon lesquelles Roundup cause le cancer, en particulier le lymphome non hodgkinien, existaient déjà lorsque Bayer a fait l'acquisition.

Les trois premières poursuites devant les tribunaux ont abouti à d'énormes indemnités pécuniaires pour chacun des plaignants. Bien que ces sentences aient été réduites en appel, et Bayer a continué de faire appel, il est immédiatement devenu évident que Bayer ne pouvait pas se permettre de mener chacun des plus de 100 000 cas à sa conclusion.

Ce règlement couvre environ 95 000 cas individuels; s'il est divisé également, cela revient à environ 100 000 $ par cas. C'est nettement moins que même les chiffres réduits en appel dans les affaires portées devant les tribunaux, qui ont fini par à environ 80 millions de dollars, chacun. Le règlement de 10 milliards de dollars est en fait une sorte de victoire pour Bayer, qui a des revenus annuels d'environ 45 milliards de dollars par an.

Le règlement, cependant, ne comprend pas tous les procès en cours contre la société. Il existe, selon le New York Times, au moins 25 000 réclamations qui ne sont pas incluses dans le règlement. Ces demandeurs sont libres de poursuivre Bayer devant les tribunaux, bien que la pandémie de COVID-19 ait rendu cela difficile, et il est possible qu'ils finissent par se joindre au règlement.

Bayer a soutenu que le Roundup et son composant actif, le glyphosate, ne provoquent pas de cancer. Que ce soit le cas ou non est à débattre, comme l'EPA et le Centre international de recherche sur le cancer est arrivé à des conclusions opposées sur la question. Bayer (et Monsanto, précédemment) a financé une énorme quantité de recherches indiquant que le glyphosate ne cause pas de cancer, bien que, bien sûr, les recherches doivent être considérées avec scepticisme. Environ 1,1 milliard de dollars sur les 1,25 million de dollars mis de côté seront utilisés pour une enquête plus approfondie sur la question de savoir si le glyphosate provoque le cancer, mais là encore, la société a une motivation extrêmement évidente pour constater qu'il ne le fait pas; Roundup est le produit phare de l'entreprise.

La nouvelle fait suite à un autre coup dur porté à Bayer. Son nouveau produit massif, le dicamba, a été effectivement interdit aux États-Unis, en raison de la tendance du produit à dériver et à détruire d'autres plantes, y compris les cultures et les forêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *